COVID-19

Les conséquences psychologiques du confinement.

Cliquez sur l’image ci dessus pour regarder la vidéo

Le port du masque peut rendre plus agressif estime le psychothérapeute girondin Gérard Ostermann.

Dans les transports en commun ou dans les magasins, l’obligation de porter un masque provoque parfois des incivilités voire des agressions. Le médecin et psychothérapeute girondin, Gérard Ostermann nous explique pourquoi.

 

Serions-nous vulnérables ? – RCF Radio

Ecouter l’emission 

Comment tenir psychologiquement, philosophiquement ?

par le professeur Gerard Ostermann.

publié le 2 avril 2020.  » Il y a une fissure, une fissure dans tout, comme ça la lumière peut passer ». Léonard Cohen

Lire l’article

France 3 Nouvelle-Aquitaine/ Dordogne. 

publié le 27 mars 2020

Coronavirus : comment traverser l’épreuve du confinement ?

Suite à la propagation du covid-19, les français sont confinés à domicile depuis le 17 mars  2020.

C’est une situation inédite ! À travers le monde, un tiers de l’humanité est confiné à domicile. Comment vaincre cet isolement ? Comment occuper ses journées ? Quels sont les risques psychologiques ? Pour répondre à ces questions, nous avons interrogé Gérard Ostermann, psychothérapeute. Par Elsa Arnould. 

Gérard Ostermann est professeur de thérapeutique, médecin interniste et psychothérapeute-analyste français. Il est spécialiste des conduites addictives, de l’anorexie, de la prise en charge de la douleur et des traumatismes. Il a écrit de nombreux ouvrages consacrés à la douleur, à la résilience et au bonheur. Pour France 3 Nouvelle-Aquitaine, il a accepté de livrer quelques conseils pour mieux traverser l’épreuve du confinement.

Comment affronter l’isolement ?

Nous sommes actuellement confrontés à une situation inédite de confinement. Tandis que certains sont en couple ou en famille ; d’autres se retrouvent seuls, isolés entre les quatre murs de leur domicile. Comment affronter cet isolement ? « Garder un lien social est la chose la plus fondamentale » explique le psychothérapeute Gérard Ostermann.

Pour aider les Français à affronter les mesures drastiques de confinement, le gouvernement a mis en place une cellule d’aide psychologique via le numéro vert 0800 130 000. Cette plateforme téléphonique est joignable 7 jours sur 7, de 09h à 19h. Les bénévoles de S.O.S Amitié sont aussi à l’écoute des personnes souffrant du confinement.

Garder le rythme

Rester dans son lit, grignoter, s’avachir devant la télévision… S’astreindre à un rythme de vie peut sembler difficile en période de confinement. C’est pourtant fondamental, explique Gérard Ostermann. Le psychothérapeute conseille ainsi de se fixer des heures pour se lever, manger, se coucher…

Pour vous aider à garder un rythme de vie, le psychothérapeute vous conseille de tenir un journal de confinement. « Cela va vous permettre de structurer vos journées… Moi-même j’en tiens un » explique-t-il.

Quels sont les risques ?

Le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé la prolongation du confinement jusqu’au 15 avril. Un délai qui pourrait être rallongé. Les Français vont donc rester confinés 30 jours, au minimum. Une longue période qui risque de « laisser des traces » sur le moral de certaines personnes. Pensées suicidaires, symptômes post-traumatiques… Quels sont les risques pour la santé mentale ?

Et après ?

Pourra-t-on tirer du positif de ces événements ? Pour Gérard Ostermann, la réponse est oui. « Il y aura des changements d’attitudes, on sortira un peu grandi de cette crise pandémique » explique-t-il.